samedi 4 mars 2023

Le message - Goliarda Sapienza, la soif éperdue

 

                                    le message - mars 2023

Je ne peux plus recueillir ta semence.
N'ai pas de terre. De sable est plein mon 
vase. Il ne pleut pas. Ma salive
s'est desséchée ente mes dents
brûlée par le vent.

           _ Goliarda Sapienza, Ancestrale
                           [Le Tripode, trad. par Nathalie Castagné]

                    

samedi 25 février 2023

La raison du sang

 laisser partir
la rosée sur l'aubépine
ta fascination pour le risque
les murmures des lucioles
le velours de ta peau
laisser partir
sans prononcer un son

 

dimanche 12 février 2023

Rouge ¦ anatomie

Femme vue de dos dite «l’Ange anatomique»
 Jacques-Fabien Gautier d’Agoty, 1745

 

elle est ouverte à la joie
le filet topaze de ses tissus
la manifeste
le feu se fascine
il entend le mystère
réciproquement
elle s'illumine

rouge, elle ne peut être
la rumeur évacuée du monde
rouge, elle désire sans cesse
la vie entre ses plis




samedi 4 février 2023

Journal d'hiver : illustration #02

                                 Nenni - janvier 2023

 

samedi 28 janvier 2023

Journal d'hiver : illustration #01

 

pluies pressantes 
et la lenteur 
de mes mains
à récolter le temps 

                                                                                 influence - janvier 2023


samedi 14 janvier 2023

L'histoire traverse nos peaux douces : la trace de la datura

                                        la trace - janvier 2023
                                               
                          Viens voir, c'est une datura,
C'est l'herbe aux sorciers endormis,
Garde-la bien en ta mémoire,
On la rencontre rarement,
Dressée sur le bord d'un chemin,
Le long d'un mur ou d'un remblai.
Regarde-la sans la toucher,
La parfumée, la vénéneuse 
À la blanche corolle en cloche,
Levée au ciel comme un défi,
Comme une trompette en délire,
Prête à t'engourdir jusqu'à l'âme.
Elle n'a qu'une heure pour s'ouvrir
Et s'offrir à la fin du jour,
Une heure pour se faire désirer
Et accueillir comme une reine
Le corps massif et sans lumière
Des premiers papillons de nuit.
Ils iront porter sa semence
Au coeur des autres daturas
Pour leur donner des avenirs.

                                                                      _ Jack Bard, La datura (2007)


 
                  _ Christine Bard, L'histoire traverse nos peaux douces
             Livre 1│Jack premier volume d'un cycle de récits intimes entre histoire et autobiographie

                                 
 

mercredi 4 janvier 2023

L'esquive

se relever droite de la chute face à la lune 
ouvrir la main brûlante qui t'emportait
et par l'écueil toujours présent 
entre tes seins de fer
fendre l'ombre
qui te blesse
l'âme